• Il me faudrait écrire ,me dit Eklablog,et écrire quoi ? Que le monde ne tourne plus rond, 7que nos politiques, par la peur ,cherchent à nous museler, qu’ on nous impose des absurdités cautionnées par un pseudo conseil de scientifiques tous aux ordres d’ un laboratoire « Gelead »subventionné par Bilgate ,et, le bon peuple apeuré courbe le dos, ne se rebelle plus ,nos »dirigeants « on un boulevard devant eux pour faire accepter toutes les saloperies possibles.....et personne ne relève la tête ,personne n ´ose contester ,alors,juste, chez moi j’ essaie de comprendre cette folie qui nous mène droit à cet esclage moderne décrit dans ce bouquin de geoge Orwell ,1984,relisez le 

    ou lisez le si ce n’est déjà fait.......

    alors, oui, je préfère m,occuper de mon jardin et, réveillez moi quand des temps meilleurs,et de révolte adviendront.......


  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Septembre à 20:41

    là aussi, nous nous ressemblons, les mêmes aigreurs nous assaillent de ce troupeau d'humains qui  accepte par peur de mourir toutes les mesures  restrictives de nos libertés ... se croient-ils immortels ? jamais plus (car j'ai moi-même eu peur au-début) je ne cesserai d'embrasser mes enfants, mes petits enfants !

    mon jardin c'est aussi mon havre de paix ... 

    mon blog reste en vacance  d'espoir  qui tarde à venir, puisque la majorité se protège  ... ne les troublons pas ...

    amitié solidaire 

    2
    Lundi 21 Septembre à 10:28

    L'infantilisation des hommes est en route grâce à un virus microscopique, leur embrigadement se fait insidieusement via les gestes barrières répétés à l'envi... Alors, par lassitude et esprit de contradiction, je n'écoute plus la longue litanie des méfaits engendrés par ledit virus. Je sors avec un masque, parce que je ne veux pas qu'on me taxe 135 euros. Du coup, je sors très peu, juste pour l'essentiel, histoire de ne pas mourir de faim. Nous savons tous que nous sommes mortels, mais n'exigeons pas qu'on brime notre vie en nous régalant de conseils un peu trop itératifs. Les nuls, ce n'est pas nous, mais ceux qui prétendent brimer nos libertés.

    3
    Lundi 5 Octobre à 12:49

     A part lorsque je vais chez le spécialiste ou faire des achats indispensables,je ne me plie a cette façon de nous tenir!Je vois mon petit-fils,le conduit a l'ecole et je vis!J'ai choppé le covid avant qu'on ne parle confinement,cela fut tres dur mais mon epoux et moi nous nous sommes soignés chez nous !

    Sabine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :