• c'est juste ce très beau poème de jacques Prévert, il s'intitule "aux champs", j'en retranscris juste la fin , mais vous pouvez l'avoir en entier sur "google'

     

    mais on ne voit jamais
    l’image simple et vraie
    le travailleur en sueur et fauché comme les blés
    c’est triste
    c’est regrettable
    mais les gerbes sont liées
    le travailleur aussi
    avec leurs grands billets les grands favorisés
    se sont payé sa tête
    et son corps tout entier
    avec tout le travail de toutes ses années
    toutes les gerbes sont liées
    chaque grain est compté
    chaque geste capté
    chaque fleur arrachée
    le blé monte et descend
    en même temps que l’argent
    en même temps que le sucre
    en même temps que l’acier
    et le compte du travailleur
    est sagement réglé
    à l’octroi de Profit
    la guerre est déclarée
    et sur la terre encore fraîchement remuée
    dans les ruines des villes par eux-mêmes bâties
    ceux qui étaient les plus vivants et les plus forts
    les plus gais
    les meilleurs
    restent là immobiles couchés aux champs d’honneur
    la tête dans la mort et la fleur au fusil
    la mémorable fleur de leur si simple vie
    et la fleur à son tour
    doucement se pourrit
    la fleur des amours la fleur des amis
    et sur ce champ d’honneur
    d’honneurs et de profits
    un peu plus tard
    sur ce champ d’honneur soigneusement nivelé
    toute seule
    la fleur artificielle
    la rose invraisemblable
    la fleur à faire vomir
    la fleur à faire hurler
    la veuve inconsolable du Président untel
    blême et rose chou-fleur atrocement greffé
    ignoble végétal stupidement simulé
    encore une fois
    de force
    et avec le concours assuré de la musique militaire
    est accrochée épinglée rivée
    à la boutonnière de la terre
    de la terre abîmée
    de la terre solitaire
    de la terre saccagée bafouée et désolée
    désespérée
    endimanchée.

    1936

     

     

    2 commentaires
  • dans un autre petit bourg de la creuse , encore,un monument, le seul en france je crois indique le nom d'une femme creusé dans le granit;ce petit bourg , c 'est la Forêt du temple,cette femme c'est Emma Bujardet, elle est morte de chagrin après que ses 3 fils plus un neveu soient tombés dans les tranchés,et triste histoire , les anciens combattants de l'époque ne le voulait pas , il a fallu toute la détermination d'un maire moins matcho que les autres.......https://moulindelangladure.typepad.fr/monumentsauxmortspacif/2007/05/a_emma_bujardet.html


    2 commentaires
  • c'est un tout petit village,dans la creuse , près de chez moi ,un peu moins de 50 km,ce petit village  possède comme toute commune, un monument aux morts monument dédié a nos pauvres jeunes sacrifiés pour les industriels en 1914;ce village  s'appelle Gentioux,et son monument est un monument pacifiste.

    il n'a jamais été inauguré, car l'enfant représenté le poing levé, montrant l'inscription:"Maudite soit la guerre" n'était pas du goût de nos dirigeants de l'époque, ni même de ceux d' aujourd' hui puisque personne encore ne l'a fait , même pas les socialistes .Pire , le camp militaire de la courtine étant tout proche, les convois militaires devaient souvent passer devant ce "maudit monument", et bien on ordonnait aux soldat de détourner la tête.

    un jour peut être ce monument sera enfin inauguré,et celui ou celle qui le fera aura toute mon estime.Mais , je pense que ce temps n'adviendra pas de sitôt,vu les louanges de notre jupiter pour ce ""grand militaire que fût Pétain"".et , nos pauvres victimes de cette boucherie fussent ils Allemands ou Français,doivent tressaillir dans leur tranchées de boue et de vermines.Ce chant aussi fut interdit dans les tranchées, et même, qu'on a demandé aux soldats de dénoncer l'auteur avec la promesse de démobiliser le délateur;aucun n'a marché dans la combine et l'auteur est resté anonyme on sait juste que c'est un coco, Paul Vaillant couturier , je crois, qui en a ramené la partition.

    honneur aussi , a ces pauvres jeunes français morts sous des balles FRANçAISES,refusant de remonter au combat ,fusillés pour l'exemple qu'on disait, faudrait pas oublier ça non plus, hein maréchal pétain!!!!!!!!

     


    2 commentaires

  • a ma pendule, il est minuit, et je n'ai pas sommeil,je viens de regarder un reportage sur la vie de jacques Brel et comme a chaque fois, je pense que c'est, avec Barbara , mon artiste préféré.

    l'émission terminée ,je regarde au loin par ma fenêtre,le ciel d'un bleu profond et presque sans étoiles;mais au coin de mon carreau, brillante et ronde, cogne la lune;elle se joue de moi au travers de quelques pans de brume, elle rit , et semble me dire:"alors la vieille, y'a longtemps qu'on ne t'a point vue dehors la nuit , longeant les berges de ta rivière , bâton en main, écharpe au vent"cela est vrai , ma foi ,mais je vais y remédier sans tarder.elle rit la lune , seule au milieu de son désert d'étoiles;elle rit en éclairant doucement mon petit bureau,elle rit encore en entendant la chouette qui là haut dans le bois lance son chant nocturne tout en guettant quelques proies sans méfiance.Elle rit toujours en se mirant dans les eaux claires et basses de l'Indre ,ce peu d'eau qui a encore la force de murmurer en serpentant dans le pré d'en face, peut être  que ce petit courant sans force cherche a attirer les sorcières berrichonnes pour qu'elles dansent leur sabbat sur le champs ébloui de pleine lune.Sans tarder , demain , j'irai a la recherche du dernier vert luisant, petite lanterne éclairant les brins d'herbe;j'irai entendre le plouf du ragondin sautant de la berge;j'irai peut être aussi écouter le dernier rossignol de la saison sifflant sa mélodie a tout vent,et , peut être qu'avec un peu de chance il se transformera en un prince charmant,yes .

    soudain , avec un éclat plus dur , la lune a mon carreau se met a pleurer, et je la regarde, essayant de comprendre sa soudaine tristesse;elle pleure la lune sur les enfants de la terre qu'on maltraite a bord de bateaux en errance sur la mer , et qu'aucun port ne veut accueillir; elle pleure sur ces jeunes assassinés par ceux qu'on appelle des forces de l'ordre, tous les Malik Oussékine(mort le 6 12 86 sous les coups de policiers pendant une révolte étudiante )tous les Rémi Fraisse( mort le 26 10 2014)sous les tirs de flics venus mater une révolte de jeunes écolos; elle pleure sur toute cette jeunesse qu'on tabasse pour la faire rentrer dans le rang,les rangs de cette société de l'argent roi, avec un président a sa solde.le rang de ce monde inhumain qui fait que l'on condamne a la "Roya" un paysan qui accueille les réfugiés sans défense , a la merci des gendarmes .Ce monde des riches qui polluent la planète en voulant imposer aux plus pauvres la responsabilité de cette pollution; mais , vous vous déplacez en jet privé , vous ?vous avez des bateaux a n'en plus finir , vous ?  des grosses bagnoles,des hélicoptères,etc ...etc ...alors qui sont donc les pollueurs ?? elle pleure sur tout ça la lune, mais , aussi sur tout ce peuple qui laisse faire sans réagir;qui par égoïsme,pense que seul le voisin est concerné, et qu'il va pouvoir se tirer d'affaire en solitaire s' il ne se mêle pas de ce qu'on appelle la politique; elle pleure la lune sur cette erreur profonde, sur ce manque de réflexion qui pourrait nous apprendre que tous ensemble on est les plus nombreux , et que , si on se mettait a tirer dans le même sens , on ferait bouger les choses.Mais , les "zemmour" et compagnie ont pignon sur rue , et sèment cette ivraie qu'il va falloir démêler du bon grain!

    plus loin a l'horizon, une autre chouette répond a la première, un petit crapeau siffleur fait entendre sa mélodie, et , sur l'herbe mouillée des pacages , l' ombre des sorcières redonne son sourire a la lune qui me fait un clin d'œil complice en me montrant ma tasse de café.Demain sera un autre jour semble - t-elle me dire, et il faut espoir garder.

     


    4 commentaires
  •  

     

     

    c'est la rentrée ????qu'elle rentrée?,celle des 120 000 bacheliers qui n'ont pas encore d'affectation grâce a parcousup.,celle de Macron qui nous concocte tellement de saloperies?,celle des chômeurs ,celle des enseignants avec leurs classes surchargées quoi qu'en dise leur ministre,celle aussi de tous les gens qui s'éreintent au boulot pour un salaire de misère ??

    oui, mais c'est aussi la rentrée pour le médef qui va s'en mettre plein les poches,des grands patrons qui triplent leur bénéfices, comme le nouveau pdf de l'aéroport charles de gaulle;la rentrée aussi pour ces députés sans cervelle de la république en marche, en marche vers quoi ??, en marche vers ces directives européennes qui anéantissent les états?

    enfin ,bref, c'est donc la rentrée;et alors , la conscience collective va t elle enfin se réveiller??où donc est passé ce peuple français qui donnait des leçons d'égalité ,  de fraternité et de liberté au monde entier?,où donc sont enfouies nos idées républicaines, où le peuple doit être souverain?? je ne sais plus , je ne comprends plus rien, je me perds dans des réflexions sans issue,et , de guerre lasse , souvent ,j'abdique, et préfère le perdre dans mes chemins ruraux.

    l'automne est là,je le sens a la fraîcheur des soirées, a la couleur des feuilles qui subtilement perdent leurs couleurs vives , elles pâlissent doucement avant de devenir rouge, blonde,rouille ou dorée .les pêches mûrissent doucement,les mirabelles criblent la pelouse,et , dans la cuisine flottent des odeurs de confitures et de compotes;les champignons devraient bientôt apparaître,juste il faudrait un peu de pluie;sur le mur voisin , la vigne vierge étale ses tâches de sang, et un roitelet s'amuse sur la mousse du toit.

    là haut , sur la colline , ce soir , j'aurai droit a la sérénade des chouettes qui se répondent d'un bosquet a l'autre ;les hirondelles s'assemblent déjà sur les fils électriques, bientôt elles iront vers le soleil , vers des jours meilleurs;

    des jours meilleurs , elle me font rêver ces petites bestioles de 5 grammes de plumes.

    après ces quelques lignes désabusées , je ne sais pas si je vais encore revenir ici de temps a autre,revenir pour quoi faire ? parler de cette décrépitude du monde politique qui a troqué son rôle contre les sourires de la finances;(enfin il en reste encore une petite poignée d'honnêtes, mais les pauvres ils vont s'épuiser...), parler de la masse des gens qui abdique,qui est en léthargie,qui  trop tard se réveillera, et , alors ce sera déjà la misère,et il faudra tout reconquérir,se rebattre encore pour la sécu , pour l'école , pour la santé, et voyant comment le pouvoir s 'est comporté avec les cheminots, je ne suis pas tellement optimiste....

    il vaut mieux écouter de la musique , des chansons , et bouquiner a l'ombre de mon catalpa.......


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique