• triste journée en souvenir du 17 octobre1961


  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Octobre 2016 à 07:39

    une partie de l'Histoire qui refait surface alors qu'on voudrait la voir enfouie aux tréfonds de la mémoire collective !

    amitié 

    contente de te voir aussi émerger ...

    2
    Mercredi 19 Octobre 2016 à 10:50

    Bonjour Râleuse,

    Tu te fais tellement rare que je n'ai reçu qu'aujourd'hui cet article daté de juillet. Un brouillon qui a dormi longtemps. Ce qui est révélateur de ton peu d'envie de continuer à bloguer. Tu n'es pas la seule à douter, à n'avoir plus envie, à songer sérieusement à tout abandonner.

    Bizarrement, le texte où tu évoques ta campagne et ton peu désir de persister le blog a disparu (je voulais le relire). Étrange, non ?

    J'étais beaucoup trop jeune pour être au courant de ce 17 octobre 1961. C'est pour moi une découverte. Cela me stupéfie et me tétanise : je ne me reconnais pas dans cette affaire. J'ai du mal à comprendre comment on a pu en arriver là. Ma crainte, c'est que cet événement qui ressurgit des archives risque fort de se reproduire. A cause des migrants dont on utilise la misère pour monter la population contre eux. Déplorable. Abject. Tous les critères sont réunis pour faire prendre la mayonnaise : la peur de l'autre, la peur des étrangers, la peur de la différence. Avec en toile de fond, un parti dont on connaît les idées qui n'attend que le moment pour sortir du bois. C'est une exploitation du malheur odieuse. Et les décérébrés tombent dans le panneau. Même des présidents de région (dont le mien dans le lyonnais) donnent de la voix et font tout pour faire monter la haine en refusant d'accueillir ces malheureux.  Pourquoi faut-il qu'on cherche systématiquement à réveiller les vieux démons ?

      • Mercredi 19 Octobre 2016 à 11:37

        y'a si longtemps!!!

        tellement longtemps que je ne viens plus me promener dans les allées d'éklablog, plus le temps , plus l'envie ; trop de choses a dire, et trop d'occasions pour râler , alors , je me tais.

        Mais ce soir , la nuit de velours bleu foncé, douce et chaude m'incite a l'écriture , celle qui me rend plutôt rêveuse que râleuse !les étoiles tout là haut semblent plus petites encore et plus brillantes aussi .La rivière sous mes murs chantonne doucement comme pour bercer ceux qui comme moi ne dorment pas , mon voisin , par exemple qui a illuminé sa terrasse au dessus de l'eau , et , de ma fenêtre ces lumières rendent le paysage féérique .L' herbe fraîchement coupée embaume les prairies alentours,et, sans doute quelques bêtes furtives se glissent sous ce foin frais.La campagne est sans bruit,même pas de chien jappant a l'horizon,pas d'oiseaux non plus , le rossignol aurait il trop chaud pour égayer ma nuit ?? la chouette a déserté  la colline,même les grenouilles sont muettes dans l'étang a côté.Bientôt le mois d'août et ses pluies d'étoiles filantes,alors je m'installerai sur ma terrasse jusque' a des heures indues pour profiter du spectacle, et je m'endormirai sans doute dans mon relax, me réveillant au petit matin surprise par la fraîcheur montant de la rivière.

        Je sais bien que la vie en ce moment est pleine de choses affreuses , mais tout ceci est souvent la conséquence de choix fait par nos "hommes politiques " , et , ces derniers agissent maintenant sans demander l'avis du citoyen de base ;ils se sentent tout puissants parce qu ' au pouvoir ,mais un jour peut être devront ils rendre des comptes!

        Alors ce soir j'ai plutôt envie de profiter de cette nuit d'été qui enveloppe tous les champs , les prés , les maisons ,et qui adoucit ce moment tardif;

        <iframe style="box-sizing: content-box;" src="https://www.youtube.com/embed/ycGvo8a9zD8" frameborder="0" width="420" height="315" allowfullscreen="allowfullscreen"></iframe>

    3
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 09:33
    Le Mousquetaire

    Je viens de regarder les archives, j'ai donc retrouvé ton dernier article mais avec seulement la vidéo. Merci d'avoir utilisé la rubrique Archives et surtout d'avoir remis ce dernier article en guise de commentaire, ledit article.

    Je regrette beaucoup que tu cesses d'écrire. Comme je te l'ai déjà dit, tu écris de manière poétique, ce qui est très agréable. Et surtout pour dire ces choses que tu ressens et que tu partages avec tes lecteurs. Merci pour tous ces moments partagés.

      • Jeudi 27 Octobre 2016 à 12:46

        non , mousquetaire , j'écris moins , mais , encore un peu de temps a autres,pour ce qui est du 17 octobre , je n'avais mis qu' une vidéo , mais qui parlait assez toute seule .......reçois tu au moins le messages personnel que je t'envoie ???

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :