• est ce la chaleur qui nous endort ?????

    sans doute , oui , la chaleur extrême nous rend apathique, mais , pas que , car cette somnolence date de bien avant cet épisode de canicule .

    si la rivière qui coule au pied de ma maison semble ne plus exister, si les carpes que je vois dans le mince filet d'eau semblent a bout de souffle par manque d'oxygène,si les arbustes dans les haies de mes petits chemins semblent en fin de vie, je crois quand même que la somnolence du peuple français date de bien plus longtemps;quand je constate l'inertie des (forces vives de la nation..;-)) ...)je me pose des questions .

    ici des gilets jaunes ,là des stylos rouges ,un autre jours des blouses roses....etc ...etc ...,quand donc le français dit moyen comprendra qu'il n'y a que l'union des mécontents pour faire reculer un pouvoir qui n'a plus rien de démocratique??

    une police et des gendarmes qui se croient tout permis étant sûr de l'impunité,des ministres qui mentent a longueur de temps,d'autres qui vivent aux crochets de nos impôts,un président qui , comme un bulldozer, fonce et détruit tout sur son passage...et avec tout cela , rien , ni personne ou si peu dans les rues !!!!!en d'autres temps pas si lointains,des parents d'élèves,des enseignants , des syndicats , auraient,( au lendemain de ses jeunes agenouillés pendant des heures dans la poussière),envahi les rues et les trottoirs , la foule serait venue pour montrer sa solidarité a ces enfants malmenés par une police aux ordres;je me souvient de cette horde de gens dans les rues au lendemain de la mort d'un Malik Oussékine  abattu par des "voltigeurs " de la police, le peuple était a cette époque plus prompt a  réagir.Que s 'est il donc passé depuis pour que le caractère entier du français se trouve ainsi endormi,pour qu'on ne voit plus de réaction a ces mensonges genre :"un hôpital envahi par des gilets jaunes ", a ces paroles "qu'ils viennent me chercher", ou tout simplement face a ce mépris qu'affiche sans arrêt nos soi-disant représentants; vous vous sentez représenté par ces gens là, vous ???

    ce qui s'est passé , et bien , entre autre , plus un seul syndicat (plus un seul et je sais de quoi je cause..)peut être Sud quand même; n'est là pour défendre "le travailleur" quel qu'il soit:ouvrier , fonctionnaire, employé.......ils se contentent de "dialoguer" oui oui oui , dialoguer avec nos affameurs;de plus nos média sont tous aux mains de milliardaires,les pseudos journalistes aux ordres de ces derniers ,alors en fait d'informations on repassera!!!!!

    pire quand quelques uns se rebiffent genre cheminots , on les fait passer pour des nantis, avec des salaires de 1500 euros , après 10 ans d'ancienneté , et le bon petit français moyen leur tape dessus sans comprendre que ce n'est même pas leurs ""petits avantages "" qu'ils défendent , mais l'avenir du chemin de fer , qui est déjà a moitié livré au privé, ensuite les mêmes petits français viennent pleurer qu'on ferme des gares,que les correspondances ne soient plus assurées ,que des trains soient supprimés,exemple le train en partance de perpignan qui amenait les fruits et légumes aux halles de rungis est supprimé , remplacé par des myriades de camions,supprimé par qui ???Mme Bornes , nouvelle ministre de l'écologie, ça ne vous fait par rire ou plutôt pleurer ces mascarades???

    j 'en arrive souvent a penser : ""bienfait pour nos tronches " si les gens ne veulent plus réfléchir!!

    vont ils voter ces même gens contre la privatisation des aéroports de Paris ???, évidemment le pouvoir en place ne nous facilite pas ma la tâche, on voit bien que ce référendum citoyen les dérange.

    n empêche que pour rétablir tout ce que le conseil national de la résistance avait construit après la guerre, il va falloir des années, et avant, empêcher ces arrivistes du gouvernement de nuire.....

    voilà, voilà , en fait , la chaleur ne semble pas m'endormir mais plutôt réveiller mes colères..

    est ce la chaleur qui nous endort ?????

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Juillet à 19:00

    les gens trouillent, la peur bien plus que la chaleur les paralyse, l'individualisme semble gagner tout un chacun, nous ne sommes plus représentatifs de la génération montante, nos valeurs étaient sociales, les leurs sont quoi au fait ? climatique parce qu'ils ont peur de la mort, la leur surtout plutôt que celle de la planète, ce sont des nihilistes qui ne croient plus en rien, qui se détournent de la politique plutôt que de la faire ... alors tu parles que tout qui détient un pouvoir en profite à plein tube ... 

    triste mais pas écrasée il faudra bien qu'un jour quand ils auront tout perdu qu'ils réagissent ...

    amitié .

      • Dimanche 21 Juillet à 20:21

        tout ce que tu viens d'écrire,je n'osais pas , mais tu as tellement raison , et , c'est tellement triste....

    2
    Jeudi 25 Juillet à 11:23

    Je te retrouve avec plaisir : je me demandais ce que tu devenais tant tu t'es tue longtemps. Mais tu viens de te réveiller et à juste titre. Oui, tout est devenu inquiétant, on ne sait plus vers qui se tourner, nos représentants ont plié les genoux, ils sont sans voix désormais. L'esprit communautaire était sans doute un leurre... A moins que l'on ne soit usés par des décisions qui nous échappent tout en nous entravant davantage. Les réformes ? Sait-on ce qu'elles renferment ? On nous les annonce, on nous les impose et basta.

    Aujourd'hui, c'est du chacun pour soi : tout le monde tient à conserver le peu qu'il a, la peur du lendemain est la plus forte. L'esprit communautaire a disparu et le chacun pour soi est devenu la norme. Saloperie d'individualisme... Il faut sans doute des réformes, mais est-ce suffisant de l'énoncer et d'imposer des changements sans aucune explication et surtout sans citer les implications qu'elles renferment. Comment se repérer dans le marigot actuel ? Qui n'a pas la peur au ventre parce qu'il ne comprend plus comment le monde fonctionne. Oui, tout est devenu inquiétant. Chacun se contente désormais de se poser la question "à quel saint se vouer ?".

    La politique du chacun pour soi est devenu le dernier critère. Alors chacun se défend tout seul, un peu n'importe comment : il s'agit de bouffer tous les jours et comme les retraites ne seront plus ce qu'elles étaient, que faut-il envisager pour l'avenir lointain quand on est jeune ? Un euro de cotisé, un euro de reversé, qu'il a dit. Ah bon ? Mais le compte y sera-t-il ? j'en doute. Le seul moyen de disposer d'une retraite convenable, c'est de thésauriser. Sauf que, il faut vivre chaque jour et ce n'est pas avec les petits salaires qu'on peut mettre de l'argent de côté. Sauf en sacrifiant tout ce qui fait le sel de la vie. Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? je ne le crois pas : tout augmente toujours et ce qui est épargné aujourd'hui est misérable et ne permettra pas d'aborder le grand âge avec sérénité. Un exemple : les maisons de retraite sont chères, seuls les gens aisés peuvent s'y inscrire, pas les smicards. Et pour peu qu'en devenant vieux, on perde les pédales, les instituts sont hors de portée, même avec des prestations sociales.

    Pas étonnant donc que ce soit du chacun pour soi : tout fout le camp.

    3
    Jeudi 8 Août à 09:15

    Bonjour "la râleuse" (je ne connais pas ton prénom) ; Je viens du blog de MarieClaudeLeLoire ;  tu as cent fois raison !  Ce matin j'ai mis, dans le blog de Karak, "comment se fait-il qu'une poignée de milliardaires gouverne la planète et exploite l'ensemble des individus sans qu'il y ait de réactions ???". La plupart des commentateurs sur les blogs constatent que les choses vont mal mais ne sont pas prêts à descendre dans la rue par milliers.  Si nous étions des millions dans les rues à tout arrêter, dans une grève massive et générale, chasser une bonne fois pour toutes le capitalisme et décider de vivre autrement, tout serait encore possible.

    A 14 h, je vais soutenir les grévistes d'une boîte en bas de chez moi. Ils sont payés à coup de lance-pierre. Les conditions de travail sont dignes du moyen-âge.  J'avais écrit un article sur eux cet hiver. La direction de la boîte m'a cherché la misère (j'ai retiré l'article).  Je leur ai répondu que j'avais été gentille de ne pas mentionner dans l'article que l'entreprise avait été condamnée pour rejets de produits toxiques dans l'Océan.

    En bas de chez moi.

    Je te salue cordialement et fraternellement.

    Eliane.

      • Lundi 12 Août à 11:33

        merci de ce commentaire qui m'a fait bien plaisir,

        mais , tu sais , la râleuse ça me va très bien , car par ces temps de mini grognes, je suis toujours entrain de ""romouner "c 'est du berrichon,, ça veut dire grogner.

        descendre dans la rue dis tu , oui , je me souviens d'un temps , où des jeunes agenouillés pendant plus d'une heure auraient dès le lendemain,mobilisé des milliers de personnes , et, là rien ou si peu.je me souviens aussi de Malek oussékine,et aujourd'hui , a part quelques manifs de jeunes, pas grand chose pour ce jeune nantais qui s est noyé dans la loire 

        il nous faudrait un nouveau mai 68 avec 9 millions de grévistes , mais je n'y crois plus guère........

        les différentes réformes de l'éducation nationale , ont fait qu'on enseigne plutôt l'individualisme , a qui sera le meilleurs en écrasant les autres;

        pour tout te dire , on m'appelle Jojo (josette)....et de ce pas je vais voir ton blog......yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :