• comme il est de bon ton de venir ici pour faire vivre ce blog , et que de toutes manières les cris , la colère , voire la déprime parfois me remontent au cerveau , il vaut mieux que je laisse parler Damien Saez, ce jeune révolté que l'on entend jamais sur nos ondes.....

    ceci dit , le grand froid qui tétanise nos médias , moi , me fait plutôt sourire, car j'ai retrouvé mes chemins creux avec des rêveries accrochées aux branches qui frôlent les ruisseaux;j'ai rencontré quelques perdrix , et oui , déjà!plus loin dans le sentier , un chevreuil en mal de nourriture a  croisé mes pas faisant s'envoler quelques merles, ébouriffés,tout frileux blottis au fond des ramures nues d'un chêne.

    il était temps qu'il fasse un peu froid , car mes pêchers commençaient a sortir la pointe de leurs fleurs , alors , avec ces -4, leur bout de nez rose se recroqueville .j'ai aussi , au loin aperçu ce bel oiseau qu'est le busard st martin, il se posait en planant sur l'herbe gelée du pré;et ce fut tout pour la journée, alors je suis rentrée au chaud siroter un café en maugréant contre ce gouvernement des "ordonnances", ce gouvernement qui saccage tout sur son passage , et semble laisser indifférente la population qui va se retrouver dépossédée de tout ce qui faisait de la France une terre accueillante,et surtout de tout ce que nos ancêtres avaient obtenu a force de luttes syndicales et politiques.

    Ce même Damien Saez a écrit une chanson qui est dédiée a Macron et qui s'intitule

    "mon terroriste""allez donc sur Youtube l'écouter...

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Février à 20:18

    quel plaisir de te lire, amoureuse de tes sentiers gelés, à parcourir les lieux bien désertés ... qu'avec toi à des distances je partage ... pas si loin que ça des luttes aux poings levés contre la bourse qui nous étrangle en Belgique comme en France ... 

    toute mon amitié !

    2
    Mardi 27 Février à 20:09

    Bonsoir Râleuse, C'est toujours un régal de te redécouvrir. Tu te tais si souvent et si longtemps que cela me donne l'impression que tu joues au revenant, juste histoire de m'étonner. Tes longs silences m'étonnent car tu as tant à dire. Et tu trouves toujours le moyen de faire passer un message via des chanteurs engagés. Heureusement que de temps à autre tu me donnes l'occasion d'écouter (alors que je ne suis pas très chanson) avec de la surprise pour la qualité des textes, le tempo de la voix de chanteurs imprégnés de leurs convictions. Celui-ci, je n'en avais jamais entendu parler. Il faut dire que les médias ne se donnent pas la peine d'y prêter attention, comme s'ils esquivaient ce qui pourrait déplaire.  A tort car à chaque fois, je tombe de ma chaise et écoute ce que tu  nous destines pas une, mais plusieurs fois. Tu es vraiment quelqu'un d'étonnant. Et de détonnant. Tu ne donnes jamais dans le falbala, l'inutile, le mièvre. Rien que des chansons à thème dont les mots sont percutants à la fois de simplicité et de vérité. Merci pour cette nouvelle découverte qui me donne envie de gratter plus loin que cette seule chanson mise en ligne. J'ai épinglé ce chanteur pour en poursuivre la découverte.

    3
    Mardi 27 Février à 20:14

    Et puis, j'aime te lire pour toute cette poésie qui se dégage de tes articles, tes descriptions de paysages familiers qui font de toi quelqu'un d'exceptionnel dans la perception de ce qui t'entoure et que tu sais magnifier au point de donner envie de connaître ce que semble un paradis, loin des rumeurs citadines, au plus près de la nature. Tu sais partager  tes "chemins creux avec des rêveries accrochées aux branches qui frôlent les ruisseaux".

    4
    Jeudi 1er Mars à 14:27

    ça change et c'est bien bon... je m'inscris via ma nouvelle adresse l'ancienne ayant été piratée et bien sûr je me désinscris de l'ancienne. Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :