• pour une fois , je ne vais rien écrire , juste vous mettre un lien........une leçon de l'histoire ne fais de mal a personne!, et puis pour une fois encore lisez les commentaires , ils sont très intéressants,comme quoi , quand un sujet vaut le coup , les commentateurs sont égarements plus intelligents ..

     

    https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/191117/les-greves-de-1947-effacees-de-la-memoire-nationale

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Novembre 2017 à 11:54

    Bonjour Râleuse,

    je sens que je vais acheter le bouquin que tu évoques. Pour ce qui est de Médiapart, quand on n'est pas abonné, on ne peut lire l'intégralité de l'article. Regrettable.  Mais je pense que la lecture du livre sera plus qu'intéressante. Merci du tuyau.

    2
    Lundi 20 Novembre 2017 à 12:36
    fanfanchatblanc
    N'étant plus abonnée à Média part impossible de lire l'article mais bravo d'avoir rappelé l'importance de ces événements bises
    3
    Lundi 29 Janvier à 14:21

    Un petit bonjour en passant.Le temps n'est pas au beau fixe dans le coin .Ca déborde de partout.

    4
    on râle encre
    Lundi 29 Janvier à 14:43

    eh  bonjour vous......

    le temps est maussade, c 'est certain, mais chez moi , l indre ne déborde pas, j ai les pieds au sec.

    que cette année soit agréable a tous.

    5
    Lundi 29 Janvier à 16:18

    Bonjour Râleuse, Tu te terres chez toi, bien silencieuse depuis un bon moment. Cela ne te ressemble pas. depuis que je connais via ton blog, j'ai pu apprécier ta manière de traduire ce que tu ressens. Et pas seulement sur le plan politique. il y a de la poésie dans tes descriptions des paysages, un lyrisme peu ordinaire. Quel dommage que tu n'écrives plus ou par hasard ! Je te souhaite donc pour cette année qui commence par inonder un peu de partout que tu reprendras ta plume clavieresque pour nous parler de ce que tu ressens, ne serait-ce que tes promenades aux alentours, le bruit de l'eau, le champ des oiseaux, le silence la nuit, ou la couleur des fleurs.

    Près de chez moi, la Saône coule en tourbillons et son niveau a dépassé celui des années précédentes. Seules les caves sont inondables par capillarité. Un moindre mal quand on songe à ceux qui ont dû quitter leur maison ou qui ont tout perdu.  En revanche, impossible de se balader sur les quais : le niveau est tel et le courant si fort que ce serait dangereux. Je n'ai pas compris que la promenade mise en place au niveau des quais n'ait pas été rehaussée : les crues ne sont pas négligeables. Je me demande souvent à quoi songent les édiles qui imposent aux citoyens des travaux aussi peu sensés.  Quel gâchis ! 

    On ne nous consulte jamais pour quoi que ce soit et ces élus ne se manifestent que lors des élections.  On ne peut pas dire qu'ils soient auprès des électeurs en gouvernant avec une vision qu'ils imposent jusqu'au conseil municipal. Où est la démocratie ? Ce doit n'être qu'une farce, non ?

      • Lundi 29 Janvier à 17:24

        eh bien , bonjour , et bonne année mousquetaire,.

        comme c 'est drôle , au moment où tu écrivais ce gentil message , j'étais justement entrain de poster une petite bafouille ; les grands esprits   se rencontrent....yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :